patrimoine

L'armorial de l'Ordre des Chevaliers de Saint-Antoine-en-Barbefosse.  [retour]


"A PESTE, FAME ET BELLO, LIBERA NOS, SANCTA ANTONI"

De la peste, de la faim et de la guerre, délivre-nous Saint-Antoine. Inscription figurant sur une statue du saint dans la chapelle portant son nom dont nous évoquions l'origine ci-avant.

Albert de Bavière, Comte de Hainaut, désira perpétuer le souvenir de la cessation du fléau de 1382. Il institua à cette époque dans le comté l’Ordre des Chevaliers de Saint-Antoine. Le siège de cet ordre fut établi dans la chapelle qui possédait une nef et un chœur. Les sires d’Antoing, de Ligne, d’Havré et de Longueval furent les premiers membres sous l'autorité d’un grand maître (le premier fut Albert de Bavière et le dernier, en 1700, le Roi d’Espagne). C’était à Barbefosse que les chevaliers recevaient le collier de l’ordre et plusieurs y désignèrent leur lieu de sépulture. Des seigneurs étrangers pouvaient se joindre à l’ordre.

Des armoriaux anciens représentèrent les différents blasons des membres. Un exemplaire acquis par le chanoine PUISSANT est actuellement la propriété de la Bibliothèque de l’Université de l’Etat de Mons. Nous reproduisons ci-dessous le folio 20 recto de cet armorial.

            Armorial St-Antoine

Armorial de Saint-Antoine-en-Barbefosse - folio 20 recto. Inscription au centre-droit : "Ma tresdoubtee Dame marguerite de bourgogne Contesse de haynau holandes et zelandes". Remarquez le collier, le tau (croix) et la clochette d'or.