patrimoine

L'abbaye d'Epinlieu.  [retour]


               Abbaye Epinlieu
               Extrait en noir et blanc de l'Album de Croy (fin du XVIème siècle).

Ghlin fut le siège d'une abbaye cistercienne de moniales au lieu-dit Epinlieu, sise aux limites de Mons et de Nimy, en bordure de la rivière La Haine. Fondée en 1216 par Béatrix de Lens avec l'appui de la comtesse Jeanne de Constantinople, l'abbaye était située près des murailles de la grande cité de Mons, à proximité immédiate de la Porte du Parc.

                                 Détails : on devine le méandre de la Haine...

 

                     ... et les bâtiments repris à la première carte ci-dessous.

En raison précisément de sa proximité des murs d'enceinte de la cité de Mons, objet de différents sièges, l'abbaye fut  plusieurs fois ruinée et finalement démolie en 1677, les montois craignant que leurs assaillants ne s'en servent comme position avancée. Les moniales quant à elles se retirèrent dans leur refuge intra muros. On y implanta le Fort de Haine qui fut transformé en quartier d'habitations au XIXème siècle.

Epinlieu en ruines

Les données historiques précitées reprises sur un extrait de plan de la fin du XVIIème siècle. L'abbaye d'Epinlieu (de Pinlieu) n'est déjà plus que ruines ("AB de Pinlieu Ruinée"). A droite, la Porte du Parc donnant accès à la ville de Mons.

       "Espinlieu abaye en ruines" et Fort de Haine (extrait d'une carte de 1709).