Il y a 37 ans, j’entrais au Centre scolaire Ste Julienne que je quitte maintenant pour commencer une nouvelle vie. Je m’en réjouis, mais ce n’est pas si facile de tirer un trait sur quelque chose que l’on a beaucoup aimé.
Il me fallait donc un projet de « transition », d’où l’idée de parcourir le célèbre gr 5.

Quel est-il ? Un sentier de grande randonnée, reconnaissable aux balises aux couleurs blanches et rouges. Il démarre aux Pays-Bas pour descendre jusque Nice. Il traverse une partie de notre pays. Nous balisons, Isabelle et moi, une partie située entre Banneux et Spa. A force de le parcourir, cela m’a donné des idées.

Il se pratique normalement dans le sens Nord-Sud :je ferai le contraire.
Pourquoi ? Parce que c’est l’assurance d’avoir le plus de tranquillité possible , le fait de marcher aussi avec le soleil dans le dos plutôt qu’en pleine face. Enfin, parce que partant à la mi-août et sachant que le gr5 grimpe parfois jusqu’à près de 2800 mètres d’altitude, c’est le meilleur moment pour passer les cols peu ou pas enneigés…

Mes objectifs :
Premier objectif, arriver au lac Léman, soit 600km de montagne, les plus beaux, les plus durs aussi, vu qu’il y a un peu plus de 40 kilomètres de dénivelés. Si la traversée des Alpes ne m’a pas tué, poursuivre sur 900km, en traversant le Jura, les Vosges, la Lorraine et le massif ardennais, jusqu’à Liège.*

Un beau projet qui m’a demandé plus d’un an de préparation (repérer les sources, les points de ravitaillement, les refuges, analyser le tracé, etc.), mais suite à la suggestion d’un ami, j’ai voulu faire œuvre utile : me faire parrainer pour soutenir l’Ancre Bleue.
Si ce bateau navigue maintenant sur la Meuse, en plus de l’action formidable d’un groupe de bénévoles, c’est grâce aux travaux de restauration menés par une équipe de professeurs et d’élèves de mon école (Saint Laurent/Sainte Julienne, Fléron) . Je me souviens d’ailleurs avoir visité le bateau en pleins travaux dans les ateliers de l’école voici dix ans environ. Une façon de conserver donc le lien avec mon école.

J’essaierai d’envoyer des textes et des photos quand je serai sur le parcours, mais cela risque d’être irrégulier, car je n’aurai pas souvent de connexion et je devrai économiser la batterie du smartphone. Le départ aura lieu de Nice le 11 août, en espérant que rien ne viendra contrecarrer le programme !

P.Huvelle

* Le tracé s’arrête au Grand Duché, car une fois arrivé là-bas, deux options se présenteront : soit traverser vers le Nord-Ouest et remonter avec le gr 15 (dont nous balisons aussi, Isabelle et moi, un secteur qui va de Aywaille à Ernonheid) soit poursuivre avec le gr 5 en suivant les frontières de nos voisins avant de rentrer en Belgique. Cela dépendra surtout de la météo !